Il faut se méfier de tout ce qu'on peut lire sur le web

On n'en a pas vraiment conscience sur le moment, mais la liberté d'expression peut parfois permettre à certaines personnes mal intentionnées d'abuser de la crédulité d'autres personnes au détriment d'une tierce personne ou d'une marque, d'une entreprise, d'un produit...

Certaines entreprises n'hésitent pas à rejoindre le côté obscur de la force en adoptant des méthodes peu orthodoxes afin d'arriver à leurs fins ! Pratiquer ce genre d'opération est devenue monnaie courante de nos jours.

Il faut dire qu'il devient assez facile de surfer anonymement sur le net et de poster des messages sans être identifiés, un peu partout pour dire un peu tout et n'importe quoi. Alors, dans ce contexte, comment renoncer à la tentation de dire du mal de quelqu'un qu'on n'apprécie pas vraiment ou d'une marque de concurrent qui nous fait de l'ombre.

Lorsque nos armes ne sont pas suffisantes pour combattre, pourquoi ne pas opter pour une solution plus radicale, plus lâche, un peu à l'image d'une bombe sale dans un guerre ?! Et des bombes, les concurrents de l'assureur IAG en ont lâché un sacré paquet sur les réseaux sociaux !

Un dérapage qui ne pouvait pas être évité !

En postant des centaines de messages virulents,de fausses rumeurs et obligeant l'assureur à devoir sortir de toute urgence un site internet pour se justifier sur www.plainte-d-m-a.com, les détracteurs savaient pertinemment qu'ils frapperaient un coup fort et rapidement. Ils ont monté une opération bien ficelée pour descendre en flèche la réputation de DMA qui leur faisait de l'ombre et pour tenter de récupérer leurs clients en les débauchant sur les forums de consommateurs.

Une stratégie bien en place et digne des plus grosses organisations de batailles lors d'une guerre...car on parle bien de guerre ici...où tous les moyens sont bons, même les moins avouables, pour gagner du terrain sur le champ de bataille et pour écraser son ennemi !